Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

La volonté

Le corps est tombé, mais sa volonté est encore debout. Nous voyons cette volonté, droite et alerte, sa distinction solidaire d'avec la forme recroquevillée. La volonté parle. Elle promet l'avenir. Elle affirme qu'il se tient intact, quelque part, en retrait....

Lire la suite

Tu oublieras

Tu te scandaliseras Du dernier massacre à la mode Celui dont tous les médias Font un sinistre tintamarre Et puis tu oublieras Tu te mobiliseras Pour la douleur la plus proche De tes affres gardées secrètes Tu verseras ton obole, Proportionnelle au nombre...

Lire la suite

Je m'appelle toujours Ossip Mandelstam

Non ce n’est pas une migraine. C’est ce qui reste d’une grande tâche et qui palpite encore dans le vide. J’ai tant de mal à respirer, Nadja. Comme on reste couché sur la paillasse à regarder le plafond : une oppression si grande que le mot oppression...

Lire la suite

La vie est simple

La vie est simple Il n'y a rien à attendre Simplement laisser la porte ouverte Pour que quelques chose advienne D'heureux et inespéré En fait ce que nous avons perdu Nous ne l'avons jamais possédé Véronique Joyaux

Lire la suite

Depuis combien de temps

(à émilie) Depuis combien de temps ne t'ai-je pas écrit un poème d'amour Un poème qui ne parlerait que de toi et du courage de ton rire Un poème qui n'évoquerait rien de plus que la mèche noire de tes cheveux qui vient avec le vent se perdre dans ta bouche...

Lire la suite

Il n'y a rien

Il n'y a rien en moi sinon la cinglante inanité d'être moi et rien que moi rien hormis peut-être des traîneaux tirés par des chiens fatigués de la longue approche des pôles il y a bien cet horizon d'avis de recherche et l'absence lourde pendue à mon cou...

Lire la suite

Les sabots des chamois

Les sabots des chamois sont les quatre doigts d’un violoniste. Ils vont à l’aveuglette sans se tromper d’un millimètre. Ils giclent sur des à-pics, jongleurs en montée, acrobates en descente, ce sont des artistes de cirque pour le public des montagnes....

Lire la suite

Parler du coeur

Laisse-moi te parler du cœur le cœur n'est pas ce que tu crois qu'une croix au milieu des fleurs deux fleurs, tristes poumons étroits Car ce cœur-là dont je te cause l'oiseau, la caille, le petit rat mourant, touche-le si tu oses ce cœur, parole, te répondra...

Lire la suite

Petit sentier dans la nuit

à Michel P. t u me demandes ce que je suis devenue, ce que je deviens avec le temps… je n’ai pas de maison, pas de voiture, pas de vélo, juste un appartement loué, j’ai un peu coeur au ventre pour faire tous les jours un tout petit miracle, un mur de...

Lire la suite

La fille aux yeux de neige

La fille aux yeux de neige

(d'après un dessin de Bilal) habille-moi de vent me dit-elle, j'ai froid alors je grimpai sur les toits et choisis les vents le plus hauts la plus belle tresse, le plus beau palmier le vent d'autan, le sirocco tous les vents tirés par des oiseaux j'enlevai...

Lire la suite