Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Odes radiophoniques

Je n’ai rien à cacher Sinon la timidité de mes mensonges Des parkings aux penthouses je vous suis Une lèvre se colle contre une autre Tableau troublant Voici enfin enregistré le chant des sirènes Leurs couplets de soleil couchant Leur refrain enchaîné...

Lire la suite

J'inviterai l'enfance

J'inviterai l'enfance à s'attarder le temps qu'il faut , qu'elle empoche des images pour les soirées d'hiver, pour les longues longues heures de l'adulte qui n'en finit pas de pousser sur l'ennui. Deux clairons dans les bagages un air de flûte une botte...

Lire la suite

Je ne cherche pas

je ne cherche pas la beauté je la chasse plutôt tous les jours va! cours! cours au loin va-t-en!! tandis qu’elle rôde elle m’énerve elle m’énerve tant! alors je lui dis des mots laids je lui dis des horreurs mais parfois je découvre (et je ne sais comment...

Lire la suite

(non, je ne veux pas titrer)

mais je rappelle cependant que, ouvrez les guillemets: je ne sais pas. tu ne sais pas. parfois il me semble que c'est pour dire que je suis né parfois que c'est à dire que je suis né dire je suis encore à naître je ne sais pas il faudrait dire cela comme...

Lire la suite

L'automne crève loin des yeux

Deçà, delà, le sevrage, dirait Verlaine, dans les coulisses des longs violons qui sanglotent malgré le fouillis lumineux jaune, orange, pourpre, bien avant le croque fort du grand fret, fruits et insectes sortent de scène et mon merle a perdu son bec...

Lire la suite

Pleurer ne sauvera pas les étoiles

Pleurer ne sauvera pas les étoiles

J’ai toujours voulu voir le monde que les aveugles voient. Et raconter aux autres enfants les rêves que faisaient leurs ancêtres les yeux ouverts : des histoires d’amour et d’épouvantails au milieu d’une guerre d’éoliennes. Je suis prêt. Entre mes lèvres...

Lire la suite

L'Outre-vie

Il existe pourtant des pommes et des oranges Cézanne tenant d'une seule main toute l'amplitude féconde de la terre la belle vigueur des fruits Je ne connais pas tous les fruits par cœur ni la chaleur bienfaisante des fruits sur un drap blanc Mais des...

Lire la suite

Ça suffit !

Ça suffit !

J’ai gueulé un bon coup : Ça suffit ! De tourner en rond dans la vie Comme un rat de laboratoire Les après-midis assoupis A bêtement chiquer du temps Ça suffit !... J’ai dit A chaque demie vérité Aux gens mauvais pour la santé Aux petites passions mesquines...

Lire la suite

Je suis

Je suis un craquement Dans le bois du plancher Une pierre qui dévale la marne noire Après l’érosion des pluies Je suis ce nuage anachronique Dans un ciel si bleu Cette punaise à peine sensible enfoncée Au talon de ta chaussure Je suis ce cri inaudible...

Lire la suite

Cette calme pluie

cette calme pluie sur la campagne que nous avons aimée cette pluie lumineuse et tu marchais vers moi sans me voir au fil de la rue familière et sur tes lèvres, tes épaules, sur tes hanches sur les passants sur les pavés sur les façades ruisselantes bougeait...

Lire la suite