Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Vous brûlerez

Au pays de pierre fendre, l’année commence par une infinité de matins couchés en rond de chien sous les poêles, sourds à ce qui monte dehors, même à l’appel cassé des vieilles corneilles. Les heures sont figées au fond des bols. Un diamant trace et trace...

Lire la suite

Cette prodigieuse impossibilité

Dans mon petit pays, ce qui ne cesse pas de venir mais n’arrive jamais, tout ce qui se refuse à n’être que québécois comme, en Melville, tout ce qui se refusait à n’être qu’américain. Par ma race, je suis en retard. Par ma race, je suis cette course désespérée...

Lire la suite

Chanson pour Jack

Chanson pour Jack

Oublie jamais, brother, que c’est à Lowell, Mass, que chus né, loin des miens, dans ma vaste country. I don’t go more often than you’self to the mass mais Fortier prend un coup solide tous les samedis. Oublie jamais, brother, que c’est à Lowell, Mass....

Lire la suite

L'ultime montée de Maurice Richard

L'ultime montée de Maurice Richard

Encore une fois du feu dans les yeux tu prends la rondelle au centre de la glace en poussant bien des jambes tu patines en ligne droite le plus vite possible jusqu’au but adverse mais alors que tu traverses la ligne bleue de l’ennemi soudain tu ne vois...

Lire la suite

Plus haut

plus haut parlez plus haut les morts soufflez dans l’infini plus haut dans le secret de votre nuit plus haut la semence des anges plus haut le ciel et les mains pleines plus haut l’immensité du noir plus haut parlez plus haut les morts parlez pour prendre...

Lire la suite

Je voudrais

Je voudrais que mes mots sentent la chair, la sueur, les mains qui savent... Et le tumulte des hommes Je voudrais qu’ils sentent le cep de vigne et l’olivier, Bollène et La Pierre, la lauze, le schiste… du bleu, du rose, des mûres… et, devant, l’or des...

Lire la suite

Prière pour chaman

debout, conscience! je me forge un trésor magnétique fait de société et de petit orgueil certes mais là où les progrès sont remarquables où les poignées des portes tournent où les ours ne mordent pas ne déchiquète pas mes tréfonds Dieu fais de moi un...

Lire la suite

Quelques traces de joie

Les nuits blanches, les malentendus, les engueulades, les emmerdeurs, les pannes de voitures, les factures impayées, et puis toutes ces guerres partout, assez loin pour qu’on s’imagine à l’abri. Toutes ces histoires de pouvoir, de gloire, d’économie,...

Lire la suite

Ca prend du sang au Québec

Ça prend du sang au Québec : du sang français, du sang anglais, du sang irlandais, du sang espagnol, du sang vietnamien, du sang hongrois, du sang inuit, du sang tunisien, du sang égyptien, du sang argentin, du sang écossais, du sang haïtien, du sang...

Lire la suite

Du sang dans mes neiges

Adolescent, je désirais tout sans rêver à rien, sauf au rien de Transsibérien, à commencer par-là. Chaque année, j’ajoutais au premier des trains une voiture, repeinte aux couleurs de ma lecture de Gogol, avec les yeux de Raspoutine. Mes instincts avaient...

Lire la suite