Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

prose

Les Citadelles

Le N° 13 de l'excellente Revue "Les Citadelles" vient de paraître - 10 Euros + frais de port Commander à Philippe.DEMERON@ecologie.gouv.fr Au sommaire : Jeunes poètes turinois "Les éditions Torino Poesia" : T. Fratus - D. Valentina - F. Tini Brunozzi...

Lire la suite

La poésie est un sale type

La poésie est un sale type qui laisse la trace baveuse de ses yeux sur le monde. La poésie rôde dans les rades, dans les ports, dans les brumes. La poésie est un sale type qui chasse sur les parkings les chats errants sans lune. La poésie a de la boue...

Lire la suite

Un même cri

Je viens chez toi reconnaître ma terre. Tu viens chez moi t'approprier mon fleuve. J'apporte un peu de neige à tes seins ivres de soleil pour qu'ils se dressent de bonheur. Nous marchons silencieux dans la prière de l'aube. Nos caresses protègent les...

Lire la suite

Les pages blanches

Je lis toujours les pages blanches des livres. Les premières pour la naissance, les dernières pour la mort. Il me faut pour vivre inventer des refuges, des îles sur un carnet de poche, une barque à l'envers au milieu des orages, une mer au fond d'une...

Lire la suite

Carquois

LANCEMENT PRINTANIER Carquois vous invite au lancement SPÉCIAL de sa revue d'avril 08 Cet événement est organisé par nos amis poètes de la Haute-Yamaska dont voici l'invitation À l'occasion de la 3ème édition du Printemps culturel de Granby, le Collectif...

Lire la suite

Le goutte-à-goutte du rêve

Je n'écris plus sous la dictée d'un loup. Il ne vient plus s'asseoir et mordre mon crayon mais je l'entends qui hurle dans sa dernière tanière au milieu d'une meute. Le temps que je plie mes lunettes, déjà mon chat griffe mes pages. Il rature les chiffres...

Lire la suite

Dictionnaire des lapsus 1

Boîte vocale: Voix de bocal. Tirer par les cheveux: L'idée est tirée par les cheveux, l'idée du fiacre est tirée par les chevaux. Gladiateur: Les combats de radiateurs. Ça existe depuis que les courses d'autos ont remplacé les courses de chars. Mortalité:...

Lire la suite

En regardant le feu

Les premières vagues du fleuve pressentent l'océan. La pluie ne craint pas l'accueil de la terre. Elle s'infiltre partout et transforme les cendres. Elle trouble pour un temps la ligne d'horizon pour la rendre plus belle. Dans le silence des morts, les...

Lire la suite

Les vendredis de poésie du TAP

Soirée bénéfice à la gratuité Vendredi 11 avril, 20 h 30, au Tam Tam Café (421, boul. Langelier - à l'angle du boul. Charest est, à Québec) Entrée libre ! Les Vendredis de poésie du TAP ont vu le jour un soir du mois d'avril 1998. Nous partagerons donc...

Lire la suite

Où d'autres font la guerre

Le capital n'a que faire de ceux qui sont sans haine. Le moindre des banquiers a les mains pleines de sang. Quand je m'assois pour écrire, le ciel prend toute la place. Des fenêtres d'oiseaux font chanter la maison. Je redresse l'échine comme un chat...

Lire la suite