Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

prose

Pour te conjuguer

La distance n’est rien. Quoique je fasse, je sens ta présence. Je ne parle pas, je t’écoute. Je ne marche pas, je marche à toi. Je ne connais pas la route, je suis tes pas. Quand je me sens en manque, j’appelle ta présence. Je t’épèle dans ma chair. Je...

Lire la suite

La sève monte à peine

L’automne aux pas de feuilles mortes, aux bras de pluie, aux yeux d’éclairs, l’automne au torse de couleurs, aux plumes d’oiseaux frais, même l’automne ne lave pas le sang versé. La terre se prépare au fardeau de l’hiver. Elle courbe les épaules pour...

Lire la suite

Le froid sublime le froid

Il ne s’agit pas de savoir mais de voir. La forêt n’a pas besoin d’église, ni clocher ni minaret ni mausolée. La sève se recueille au cloître des racines avant d’aller fleurir. Le ventre de la neige mettra bas des rigoles. Le froid sublime le froid et...

Lire la suite

Quand le soleil paraît

La nuit a beau s’habiller d’ombre, chaque matin la dénude. Quand le soleil paraît, toutes les fleurs tendent le cou. Les insectes font de même à l’ombre d’une pierre. Les feuilles s’émoustillent et réveillent les arbres. Les oiseaux chantent. Les ruisseaux...

Lire la suite

La tasse dans l'argile

Il n’est jamais trop tôt. Il n’est jamais trop tard pour aimer. J’ai traversé la vie sans un seul sou en poche. Certains mots sont comme des bouts de souliers qui dépassent. Celui qui se cache ne les voit pas. L’hiver, pour la chronique des faits, je...

Lire la suite

Armistice

Le soleil grimpe tranquillement pendant que je pisse sur les ronces si chacun remplit sa part du contrat tout devrait bien se passer Thomas Vinau etc-iste.blogspot.com/

Lire la suite

De l'esker au whisky

Un bras ou une jambe en moins n’empêchent pas la danse, mais si le cœur n’y est pas, ce sont des pas de marionnette. Quand on confond la colonne vertébrale et la colonne de chiffres, on ne marche plus, on rampe. Il ne s’agit pas de vivre mieux mais de...

Lire la suite

Parfois

il m'arrive parfois de te voir je m'approche de toi mais étrangement tu es là sans l'être vraiment je m'approche de toi j'effleure ta peau encercle tes cils caresse tes lèvres mais comme un vol d'oiseaux fous ton corps se fane en un millier de fragments...

Lire la suite

Sans calcul

J’écris sans concession, sans calcul, sans gomme. Je ne jette jamais rien sauf les mots à cravate et les lettres patentes. Entre la rime et la romance, quelques mots à l’envers agitent leurs pattes de mouche. Je n’ai rien contre les comme, les contre,...

Lire la suite

Poème en créole

la mer ene zour ene kamarad ki plis conten revé ki existé pe raconte mwa la beauté mo douce epousée avek so la mains ki kuma bann versets pe berce mo la tete bann zenfants laba pe galoupé kuma dire deux ti zakos taler mo pou alle lir philosophie poesie...

Lire la suite