Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

prose

La poésie prend les parcs

25 ans exactement après le film "À Saint-Henri le cinq septembre", voici : LA POÉSIE PREND LES PARCS # 5 (C'est la dernière!) MERCREDI 5 SEPTEMBRE À 17H30 au Parc de la Polyvalente St-Henri aussi appelé le Parc de la Ferme-Brodie (à 30 secondes du métro...

Lire la suite

La rose sans épine

L’homme s’est trop longtemps prosterné devant les chaînes. Il n’entend plus le vent qui souffle dans les chênes. Il ne respire plus qu’un air boiteux. Les bras des statues sont devenus civière. Le fil du temps est devenu licou. La rose a oublié de nourrir...

Lire la suite

Comme un tapis volant

Les feuilles en automne jettent leurs prières sous nos pas. C’est un tapis qui vole avant de se poser. Elles n’iront plus chanter à l’école des branches. Entre les bras du feu, un petit tas de cendres se prépare à renaître, quelques mots, une phrase,...

Lire la suite

Je marche

À la merci des bouchers du profit, la terre n’est plus qu’un chien sans pattes. La poitrine du temps bat sous le cœur d’un couteau. On ligote l’espoir avec les intestins de Dieu. Plongés dans un espace peuplé d’objets, nous sommes devenus esclaves de...

Lire la suite

Poème

Tu chemines dans l'absence de ce que tu es. Tu apprivoises, ici et là, parfois, le parchemin du sens, lumière qui fend la pierre, puis tu retournes, au clair de l'obscur, dans ton manteau de sang. Tu ne sais vraiment rien ou pas grand-chose. Tu as l'audace...

Lire la suite

Contre la vague

Je n’ai peur de rien mais j’ai peur pour mes petits-enfants quand le venin des chromes oxyde la peau rouge des fraises. J’ai peur qu’ils n’entendent plus le rire des oiseaux ni le chant des rivières, qu’ils ne voient plus le soleil que derrière un écran,...

Lire la suite

Si tu danses

Comment ne pas t’aimer. Je veux bien tourner en sucre d’orge si tu veux des bonbons, en toupie si tu veux danser, en rivière si tu nages, en route si tu marches. Je veux bien faire de l’ombre si le soleil te brûle. Je veux bien faire la pluie pour rafraîchir...

Lire la suite

Pour un sou

Chants d’oiseaux, vents des sept horizons, sitelles, saxifrages, saxophones, inspirez-nous malgré le temps d’antenne et les mauvaises nouvelles. Abeilles, tarentules, pollens, humus, scolopendres, ne disparaissez pas dans les tours à bureaux. Ruisseaux,...

Lire la suite

Le rire des cailloux

Entre la brume du lac et les nuages roses, le soleil sort de son hamac. Il marche sur le toit de la grange et glisse vers le sol. J’ouvre la porte au loup, la fenêtre aux oiseaux, ma poitrine aux années. La chatte dort dans mes souliers. À défaut de me...

Lire la suite

Le coeur au bout des doigts

J’avais le cœur comme un cul-de-jatte qui a mal aux jambes, je cours maintenant comme un marathonien. J’ai retrouvé mes pas dans tes souliers. J’avais soif d’une eau avec sa propre soif et j’ai trouvé la source. Mes bras se sont ouverts pour embrasser...

Lire la suite