Top articles

  • La prière

    30 janvier 2007 ( #Poésie )

    Les combats ont repris en Irak. On parle d'une guerre plus humaine. La haine et la mort sont les mêmes. 1 La prière n'a plus de mots. Elle éclate en rafales et coule des blessures. Le pain s'émiette en poudre noire. Il y a trop d'épines dans le pollen...

  • Si j'osais

    25 juillet 2006 ( #Ile Eniger )

    S i j'osais me glisser aux forêts de tes bras, aux orées de tes yeux, aux brousses de tes gestes, tu apprivoiserais ma petite robe rouge. Du profond de ta voix renaîtrait ton inquiète. Tu lui ferais de jour cette nuit écarlate à flamber l'arc en elle...

  • Obsolète (France)

    29 novembre 2006 ( #Poésie du monde )

    Asteur que les paysans ont rempli les routes de margouillis et de tartouillades, que le vent froidureux nous frissonne l'échine, que le ciel ne pense qu'à s'emboucanner et nous empêche de chamboler dans la campagne, asteur que l'air a perdu sa vastité,...

  • Noel

    08 décembre 2006 ( #Glanures )

    Il naîtra dans une soute au milieu de voyageurs clandestins. Le réchauffera la vapeur de la salle des machines. Le bercera le roulis de la mer de travers. Sa mère embarquée pour chercher salut ou fortune. Son père l’ange d’une heure, de nombreuses paternités...

  • Une chaise de silence

    16 juillet 2006 ( #Accessoires )

    Devant une table de parole, j'ai parfois besoin d'une chaise de silence, d'un stylo sans pointe, d'une plume sans fontaine, d'une boule de verre au lieu d'un encrier, d'un verre vide, de la fraîcheur de l'air, d'un tire-bouchon d'espoir, d'une fleur tirant...

  • Le vent se lève 5

    01 novembre 2006 ( #Le vent se lève )

    Je me souviens d’un pain avec beaucoup de mie, d’un cœur avec beaucoup d’amis, des guitares électriques prolongeant la marée. Les lignes de fuite échappent à la main qui les trace. Le feu a la faiblesse de l’eau. La parole a celle du silence. La clef...

  • L'impatience du monde 3

    01 décembre 2006 ( #L'impatience du monde )

    Il arrive qu’un mot en rencontre un autre pour la première fois. C’est le début d’un poème. Mozart disait que la musique était des notes qui s’aimaient. C’est la même chose en poésie. Ne cherchez pas sous terre les fées, les gobelins, les gnomes. Ils...

  • L'impatience du monde 8

    19 décembre 2006 ( #L'impatience du monde )

    Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, dénoncer l’argent n’est pas un luxe de riche mais un privilège de pauvre. Je ne suis pas la foule. Je quitte le chemin pour cueillir une fleur. Dans le trafic de cinq heures, je sors de la file pour...

  • De l'image 2

    22 décembre 2006 ( #Prose )

    L’image réussie est le rapprochement de deux réalités qui, par le truchement l’une de l’autre, acquièrent chacune la capacité de se dire davantage, de s’invoquer et de s’évoquer. La circulation du sens apporte un afflux de la chose à elle-même. La ressemblance...

  • Le grand rire de l'amadjouak 6

    15 janvier 2007 ( #Prose )

    Je laisse les guillemets repartir, à leur tour, entre les glaces. Allons, Eepilk, tu te laisses attendrir. C’était quoi au juste ton histoire? Tu n’avais vraiment pas faim? Je ne sais pas du tout si je dois croire ta parole. Si tu te sentais trop bien...

  • Le grand rire de l'amadjouak 8

    16 janvier 2007 ( #Prose )

    Voilà, en résumé (page 57, 422, etc.), les principes politiques sous-jacents à la grande épopée nordique pancanadienne. Les ardentes analyses auxquelles se livrait une telle anthropologie n’arrivaient pourtant pas à dissimuler la hantise et la peur du...

  • Seuil de pauvreté (Israel)

    01 avril 2007 ( #Poésie du monde )

    Comme si on pouvait tirer un trait et déclarer : le seuil de la pauvreté. Voici le pain qui noircit sous les couleurs d'un maquillage ordinaire et les olives dans une petite assiette posée sur la nappe. Le vendeur de mazout au chariot rouge agitait sa...

  • La fréquentation des marginaux (France)

    05 avril 2007 ( #Poésie du monde )

    Fréquentation des marginaux : Une demi-folle qui faisait habit de tout chiffon et se complaisait à traîner vers son taudis de lune et de grand air tous les rebuts de la commune Une demi-sage qu’éclairaient les paroles divines qu’elle marquait à la craie...

  • Cher Léo

    06 avril 2007 ( #Glanures )

    Cher Léo, Il y a dix ans que tu n’écris plus de musique. Il y a dix ans déjà que tu vis là-haut avec la musique des anges – ou de Lucifer (oui, je préfère…) Il y a dix ans , au moins, que moi , je n’écris plus de poésie (mais cela n’intéresse personne…)...

  • La barque du temps

    06 avril 2007 ( #Poésie )

    Il manque aux souvenirs la couleur des yeux qui regardent sans voile. Il manque à mon espoir la colère des chiens qu'on mène par la queue. Il y en a qui gardent leurs yeux toujours à quai et leur âme sous clef. Ils ne partent jamais sans emporter leur...

  • Coincidence (France)

    11 avril 2007 ( #Poésie du monde )

    Douceur des lundisLe soleil derrière la vitreQui tombe sur le tapisEt les vêtements qu’on quitte DoucementNous rapprochent l’un de l’autreDans la province des gestesQui glissent sur le tempsOù remue seuleL’aiguille d’un réveil Dressée droiteÀ quinze heuresPar-dessus...

  • À la consigne

    12 avril 2007 ( #Prose )

    J’ai trop tendu la main, il me manque des doigts. Il y a des heures laissées dans des valises qu’on ne retrouve plus, des mots pendus au téléphone avec l’espoir au bout du fil comme unique répondeur, des enveloppes de silence encombrant la mémoire, des...

  • Le paradis brûle (Belgique)

    16 avril 2007 ( #Poésie du monde )

    Les victimes engendrent les bourreaux Nous avons engendré Dieu * Où est Dieu ? Sur chaque porte d’église Nous avons clouéSon portrait-robot Celui de l’absence * Sur les autel snos dieux pourrissent N’ajoutez pas un cielau ciel mais une terre à la terre...

  • Oui, fleuves

    16 avril 2007 ( #Prose )

    Quand j’écris chien, le mot marche à quatre pattes et se met à japper. Les mots me viennent comme les pommes au pommier, les vagues à la mer, les rides au front du temps. Il faut s’attendre à tout, aux miracles, aux mirages, à la poudre d’escampette ou...

  • Une étincelle dans la neige

    17 avril 2007 ( #Prose )

    Jeter des mots comme cela. Chercher la couleur des mots, un peu d’espoir dans les ombres, une étincelle dans la neige. Ramasser un peu du jour qui glisse sous la porte, un doigt de nuit sur le papier. Colorier les images et la beauté des mains. Écrire...

  • Face à l'éternité

    17 avril 2007 ( #Poésie )

    Quand nous posons les yeux sur les étoiles qui s'allument est-ce le ciel qui nous regarde? Quand nous posons les pieds sur la terre encore chaude sont-ce nos pas qui marchent où ceux du premier homme qui aperçut la mer? De mes pas de rocher je cherche...

  • Trop peu de dire (France)

    03 mai 2007 ( #Poésie du monde )

    Trop peu de dire que les gardes-barrières laissent filer l’éternité qui berce notre planète orange Trop peu de dire qu’il est des villes qui s’en vont comme des oiseaux pour ne plus revenir Trop peu de dire qu’il n’y a plus de forêts en marche Dans le...

  • La tendresse de la pluie

    03 mai 2007 ( #Prose )

    Les cerisiers, vieux chiens mouillés, traînent leurs bosses entre les gouttes froides. Au fond du ciel quelqu’un s’essuie avec obstination les pieds sur la lumière. Le temps patiente derrière les vitres. Les flaques naissent, milliers de minuscules mondes...

  • Revenir

    03 mai 2007 ( #Prose )

    Parti pour ne plus revenir, j’ai trouvé le bout du monde à mon retour. J’ai retrouvé mon enfance où je l’avais laissée. L’infini est partout. Je voyage immobile sur la barque des mots. Je pars n’importe où à chaque bout de la phrase. Je construis des...

  • La bicyclette

    17 mai 2007 ( #Glanures )

    Sur le porte-bagages de mes yeux, j'emporte de lourdes valises. Mais ce soir, promis, une sacoche suffira. Je n'ai pas sommeil. Je quitte doucement la chambre, aère une tristesse renfermée. De mes bandages, à qui j'envoie un pneu ballon, suppure une plaie...