Top articles

  • Sur la page

    18 mai 2007 ( #Prose )

    Sur la page où je lis, ton visage apparaît. C’est ta voix que j’entends au moindre chant d’oiseau. C’est ton ombre qui bouge au moindre soubresaut. J’ai un besoin inextinguible de toi, ton corps, ton visage, ta voix. Je cherche ta bouche dans la nuit....

  • Bientôt (France)

    20 mai 2007 ( #Poésie du monde )

    Il va dans sa journée, son bonheur, sa jeunesse sans savoir que bientôt tout cela va mourir. Deux autres vont dans l’amour, au plus chaud de leur sang qui bientôt va rougir et le sol et le ciel. Celle-ci va fuyant, dans sa laideur et ses complexes, une...

  • Autrement dit, l'amour (Belgique)

    14 janvier 2007 ( #Poésie du monde )

    pour F. Il y a, il y a des jours de raisins doux, de pommes d'or, de quoi faire taire notre vieille soif. Et l'eau qui court, torrents, rivières, court sous la peau, enrobe nos cœurs, calme nos doigts. Rien ne manque, rien n'est mieux, et quand la nuit...

  • Au nom des miens

    30 juillet 2006 ( #Glanures )

    J’entends, je lis « la barbarie israélienne » et mon cœur saigne devant l’incompréhension et l’injustice. Au nom de Daniel, médecin dans un hôpital près de Tel Aviv, qui sauve des vies sans se demander la couleur ni la religion de celui qu’il soigne,...

  • Nous aurons (Québec)

    03 septembre 2006 ( #Poésie du monde )

    Nous aurons des corbeilles pleines De roses noires pour tuer la haine Des territoires coulés dans nos veines Et des amours qui valent la peine. Nous aurons tout ce qui nous manque Des feux d’argent aux portes des banques Des abattoirs de millionnaires...

  • Jean-Jacques Dorio

    06 avril 2006 ( #Les marcheurs de rêve )

    je suis né en quarante et cinqsoyons précisjuste quand on remettait la hache de guerre au fourreauje suis né en Ariège - en Art y ais-je gagné quelque chose ?mon village vivait à coups de boeufs et de laboursl'hiver au coin du feu - le cantou occitan...

  • Ils ont dit

    13 février 2007 ( #Ils ont dit )

    « On venait avant à Paris pour apprendre le métier, l’élégance, une façon d’être, se montrer généreux, libre. Où est ce Paris ? En province on aimait les vieilles dames qui vont au salut, les tartes aux fraises, le Noël sous la neige, les amitiés difficiles,...

  • À partir de rien

    14 février 2007 ( #Poésie )

    Le silence peuplé par la rumeur des autres est une autre façon de ne pas être seul. Il y a dans chaque homme un soleil que tout cache, une pluie d'infini que tamise le temps, une épine égarée au milieu des caresses. Le soleil intérieur ne peut rien contre...

  • Être

    14 février 2007 ( #Prose )

    Être le chien du petit matin, les quatre pattes plantées dans la boue froide. Le ventre rond de l’aube qui fait de l’ombre aux nuages. La goutte au bout du bec d’une mésange qui frissonne. Être la carcasse docile des collines, cet étrange troupeau courbé...

  • Paroles indiennes

    27 février 2007 ( #Paroles indiennes )

    Joseph Bruchac est l’auteur aussi bien de récits de fiction que de poésie. Il a également recueilli les contes des peuples Iroquois et Abenaki dont le fameux : Thirteen Moons on The Turtle’s Back. Récompensé par un prix littéraire, il apparaît, en tant...

  • Une abeille dans l'église

    28 février 2007 ( #Prose )

    Dans la vaisselle chic, c’est le voisin qu’on mange. On ne cherche pas l’amour mais la gloire. On se prend pour l’orchestre sans jouer d’instrument. À la une des journaux, l’implant mammaire d’une vedette relègue la guerre aux faits divers. On n’entend...

  • Etc...

    11 septembre 2007 ( #Les marcheurs de rêve )

    BOUVIER-LACARRIÈRE- CHATWIN-LAMAURIE-WHITE- LE BRIS-RIMBAUD-NERUDA- CHAR-SÉNAC-GUILLEVIC ARTAUD-MIRON-VANIER CENDRARS-APOLLINAIRE SNYDER-WHITMAN-LORCA CIORAN-MORIN-VANIER MARQUÈS-PASOLINI- WELLES-GIACOMETTI KEROUACK-ADONIS- DYLAN-FERRÉ-GINSBERG- AUTIN-GRENIER-GRACK-...

  • Paroles indiennes

    28 février 2007 ( #Paroles indiennes )

    Le congélateur Hey le Blanc homme civilisé Toi qui as tout cultivé Merci pour ton savon aseptique qui astique la graisse de mon cerveau et fait muer la couleur de ma peau Merci pour ton éducation si logique qui rend mes neurones plus élastiques Merci...

  • Guy Jean

    02 mars 2007 ( #Les marcheurs de rêve )

    (Campbellton, Nouveau-Brunswick, 1935 - ) Poète, Guy Jean obtient un baccalauréat ès arts (Bathurst), un baccalauréat en théologie (Laval/Rimouski) et une maîtrise en éducation (Ottawa). Il fait aussi des études en andragogie et en gestion. La poésie...

  • Chez toi

    04 mars 2007 ( #Prose )

    Tout sent bon chez toi. Tes paroles, tes rêves, tes caresses. Quand je parle de toi, une vague me soulève. Les oiseaux volent plus haut. Les arbres sont plus verts. Les fleurs sont plus belles. Le ciel met sa robe de bonheur, ses souliers de printemps....

  • Sécheresse (Luxembourg)

    08 mars 2007 ( #Poésie du monde )

    l'eau s'est retirée dans le ciel et il pleut à l'envers les nuages se mouillent les uns les autres mais aucune goutte n'est destinée à la terre de temps en temps un messager un drapeau blanc dans la main monte là-haut pour négocier c'est devenu une habitude...

  • Le poésie (Cuba)

    08 mars 2007 ( #Poésie du monde )

    L'état de poésie s'épanouit à des années-lumière des états de siège et d'alerte. En cet état, à défaut d'une caravane d'hirondelles, un seul souvenir d'enfance fait le printemps. La vie y trouve des îles où la canne à sucre et les préjugés de race ne...

  • Ils ont dit

    10 mars 2007 ( #Ils ont dit )

    Ne tuez pas la beauté du monde. Huguette Gaulin * Luc Plamondon s’est accaparé ces mots pour faire une chanson sans mentionner l’auteur de ce cri du cœur, Huguette Gaulin-Bergeron. Son seul recueil publié s’intitule Lecture à vélocipède. Il a été réédité...

  • Table rase

    16 mars 2007 ( #Glanures )

    À vendre ! Liquidation totale ! Tout doit disparaître ! Soldes monstres ! Tout est à vendre. À vendre l'aciérie, à vendre l'acier, à vendre les travailleurs, à vendre les bagnoles, à vendre les cocottes minutes, à vendre la morale, à vendre la vertu,...

  • Comme un manteau

    17 mars 2007 ( #Prose )

    J’écris comme un manteau pour nous garder du froid, un bateau pour nous rejoindre, un loup pour te manger. Le cœur que je porte en hiver, c’est toi qui le tricote. Chaque maille est une caresse. Tes yeux, on dirait des soleils qui nourrissent les plantes....

  • Angle vif (France)

    17 mars 2007 ( #Poésie du monde )

    Nous avons tant les nerfs à angle vif Dans un rond de lumière, je vois une petite fille seule, immobile. On a oublié l’innocence, c’est le cerveau qui se calcifie. Nous voilà debouts, indécis, Une girouette au sommet de l’Himalaya. On n’entend plus le...

  • Comme l'on rembobine la vie (France)

    23 mai 2007 ( #Poésie du monde )

    Du temps des bandes magnétiques - d’abord les larges visibles à plusieurs pistes puis les minces insérées dans leur cadre en plastique- On les rembobinait comme l’on rembobine la vie - quel drôle de verbe et quelle drôle de vie!- Mais là ce matin sur...

  • Deux jours de pure campagne

    26 mai 2007 ( #Accessoires )

    Sur le périph, ça bouchonne sec. Grâce à l'autoroute, nous décollons vivement vers un triangle de départementales sympa dont la fermière de " La Maison du Lourdéchon " nous a envoyé le plan. Pas de parking à la campagne. La vieille Passat, près de deux...

  • L'accolade

    01 juin 2007 ( #Poésie )

    J’ai serré tant de mains. Je ne sais plus quels doigts appartiennent à la mienne. J’ai volé tant de mots aux lèvres qui passaient. Je ne signe plus mon nom qu’au bas du paysage, sur les vieux pots d’émail et les chaises de bois. J’ai caressé la mer avec...

  • Tu as

    02 juin 2007 ( #Poésie )

    Tu as les jambes de l’amour, la peau du plaisir, les dents du rire, les yeux du voir et du savoir. Tu as les mains du cœur, le corps du désir, les aréoles du bonheur. Tu as les seins de la vie, les bras de l’accolade, les doigts de la bonté. Ton sang...