Sans toi

Publié le par la freniere

Sans toi

J'écris comme on perd son sang

Comme on signe une traite

Dans la maison des morts

Comme un soir égaré

Qui lance ses tracts

Au coin des avenues.

Il se fait tard peut-être

Là où tu es

Ou trop tôt.

Chez nous,

La neige est venue vite

La nuit

Comme un voleur d'enfants.

 

Claude De Burine

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article