Ils ont dit

Publié le par la freniere

L’écorce de bouleau est un résidu plus riche qu’on ne le croit. Par sa surface fine et pérenne, comparable à celle du papyrus, il fut utilisé comme support d’écriture bien avant l’invention du papier. Les nazis savaient-ils qu’une abondante littérature, essentiellement en Russie, était consignée sur l’écorce de bouleau ? Que des hommes et des femmes déportés dans les camps de la mort se serviraient de ces écorces pour laisser trace de leur passage ? 


Bruno Doucey

au sujet des bouleaux du camp de Birkenau

Publié dans Ils ont dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article