T'en souviens-tu, Godin ?

Publié le par la freniere

T'en souviens-tu, Godin?

astheure que t'es député

t'en souviens-tu

de l'homme qui frissonne

qui attend l'autobus du petit matin

après son chiffre de nuit

t'en souviens-tu des mal pris

qui sont sul' bien-être

de celui qui couche dans la neige

des trop vieux pour travailler

qui sont trop jeunes pour la pension

des mille métiers mille misères

l'amiantosé le cotonisé

le byssinosé le silicosé

celui qui tousse sa journée

celui qui crache sa vie

celui qui s'arrache les poumons

celui qui râle dans sa cuisine

celui qui se plogue sur sa bonbonne d'oxygène

il n'attend rien d'autre

que l'bon dieu vienne le chercher

t'en souviens-tu

des pousseurs de moppes

des ramasseurs d'urine

dans les hôpitaux

ceux qui ont deux jobbes

une pour la nuite

une pour le jour

pour arriver à se bûcher

une paie comme du monde

t'en souviens-tu, Godin

qu'il faut rêver aujourd'hui

pour savoir ce qu'on fera demain?

 

Gérald Godin

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article