Tombeaux

Publié le par la freniere

1.

Ma tombe n'aura ni dalle
ni croix, ni mon nom !
Sur ma tombe, laissez
courir des talons d'enfants.
Laissez les la couvrir
de leurs doigtiers de lis
et de leurs paumes de pommes
ma tombe n'aura ni voiles
ni linceuls, ni les dates.


2.
Enterrez-moi sous les marguerites
ongles du pré, sous le trèfle à
quatre feuilles, amour du pré.
Enterrez-moi dans la meule de
foin, croupe du pré. Dans la
gerbe d'orties, cuisse du pré.
Auprès d'un lièvre ou d'une perdrix
oubliés des fusils de la chasse.
Auprès de la mare, visage du pré.



3.
Ne m'enterrez pas sous une pierre,
enterrez-moi sous un arbre
entre ses racines, qu'elles m'
enfoncent encore la charogne
et qu'il m'élève les bras, la
tête, dans ses branches : je
volerai avec ses feuilles, je
tomberai avec ses fleurs,
avec ses fleurs j'expirerai.


4.
Si je meurs, jetez ma dépouille
aux ciseaux de la brume à l'aube.
Emportez-la sur les brancards
d'un tombereau, taillez-la en
lambeaux sur la coudraie,
que midi les fasse flotter
sur les vents contrariés,
que le soir vienne les brûler,
et minuit sur sa misère constellée.



5.
Je lègue à ce monde ma peau
quand elle aura bien pourri.
A ce monde je lègue toute
une marmite de ma chair
quand les gaz l'auront enflée
et colonisé les plus gros de mes
vers. A ma femme je lègue mon os
quand il sera bien sec et jaune
pour lui faire à son tour la peau.



Louis-François Delisse

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article